HISTOIRE DE L’ARCADIE

 

Carte de la Peloponnèse a l' antiquitéL' Arcadie (Arcadia) constitue une des régions les plus importantes de la Grèce au point de vue archéologique et historique.

Les Arcadiens (les habitants de l' Arcadie) sont considerés comme les habitants les plus anciens du Péloponnèse (Hérodote, VII, 53),  avec pour premier roi Pelasgos. Les Arcadiens de l'Antiquité étaient justement fiers de ne pas être venus d’ailleurs comme les autres Grecs, mais d’être des autochtones,  véritables descendants de Pelasgos.  Selon la mythologie grecque d'ailleurs, la plupart des dieux de l'Antiquité sont nés sur les montagnes d’Arcadie. L'Arcadie  s’appelait à l’origine Apie et puis Pelasgia, dénominations qui ont été d'ailleurs attribuées à tout le Péloponnèse. Le pays ensuite a été nommé Arcadie, du nom du fils de Callisto (fille de Lycaon) Arcas.

Dans l'Antiquité, les Arcadiens étaient séparés en clans et c'est à la guerre de Troie qu’ils se présentèrent unifiés pour la première fois (Iliade, B' 601-614). Puisqu' ils n'étaient pas marins, ils utilisèrent les bateaux qu’Agamemnon avait mis à leur disposition. Les Arcadiens ont aussi participé aux combats à côté des Messéniens contre Sparte qui avait entrepris à l'époque un processus expansionniste pour dominer l'Arcadie, mais sans succès, puisque les Arcadiens, malgré leurs désaccords, avaient bien conscience de leurs racines communes sur les plans religieux et ethnique.

La Communauté des ArcadiensAu début des années historiques, plusiers sites arcadiens se sont unifiés en constituant les grandes villes de Mantinée, Tégée, Figalie, Orchomène, Aéea, etc.  Après la Guèrre de Peloponnèse, les Arcadiens ont été soumis à la domination de Sparte. Cependant,  leur tendance à s' unifier est apparue juste après la bataille de Leuctres et la fin de la domination de Sparte. C'est alors qu' ils ont etabli la Communauté des Arcadiens, qui avait Mégalopolis comme siège et ils se sont  alliés avec Thèbes. Peu après, ils se sont orientés vers la nouvelle puissance, les Maçédoniens, mais ils sont restés neutres lors de la bataille de Chéronée (338). En raison des conflits entre les deux grandes villes de Tégée et  Mantinée, la Communauté des Arcadiens s’est finalement degradée et les villes alliées ont dû adhérer à la Fédération d’Achaïe, pour suivre plus tard le destin commun des Achéens.

Carte d' Arcadie au Moyen AgeAprès la destruction de Corinthe par Memmius en 148 avant JC et bien que les Arcadiens aient établi la 5ème  Fédération Arcadienne, le pays a commencé à décliner. Finalement il a été  deserté, principalement après les invasions  d'Alaric. Les intrusions des Slaves ont définitivement marqué la région, qui, quelques siècles plus tard a été aisement soumise aux Francs sans trop résister, à l'exception de la résistance desésperée de Voutsara Doxapatri dans la forteresse de Araclovon. Les Francs ont partagé l'Arcadie en 5 baronies et assuré sa sécurité en construisant des nombreuses forteresses. En 133 Andronikos Palaiologos l'a libérée, mais lors de la dernière période byzantine le pays a été habité par de nombreux Albanais et finalement occupé par les Turcs, en 1458. Pendant l'occupation turque la région a connu un certain progrès, cependant interrompu lors de l'occupation par les Vénitiens, en raison des impôts et tributs infligés. La période suivante (2ème occupation turque) est marquée par un nouveau développement, Tripolis devient le centre politique et commercial de la Morée et Dimitsana, avec la création de son école célèbre, son centre culturel.

Pendant la révolution de 1821, Tripolis fut le centre des combats intenses, où les rebelles, sous la conduite du général Theodoros Kolokotronis, remportèrent des victoires brillantes contre les Turcs. La libération de Tripolis (Tripolitsa) le 23 Fevrier 1821, aussi bien que les batailles à Levidi, Vervaina, Doliana, Grana et Valtetsi, furent en effet des événements décisifs qui ont déterminé le succès de la Révolution grecque.


Copyright 2001© - The ARCADIA Website